31 décembre 2010

Tant qu'il y aura des jacarandas...



Fotografía: Francois Toutssaint LaFayette

J'attends avec impatience, chaque année,
cette floraison superbe avant l'été.

Histoire en trois temps, en octobre je les guette,
en novembre les admire, en décembre les regrette.

J'en aperçois, bien charnus et bourgeonnant de beauté,
des rangées entières ou parfois isolés.

Dépassant d'un jardin, d'un muret, ils défient les règles de voisinage
et colorient la ville de son plus beau maquillage.

Ils livrent leur pétales mauves, parsèment les allées et les trottoirs,
embaument les rues, mes sens et chassent les idées noires.

Victoire absolue de Dame Nature sur la jungle urbaine,
un réel instant de poésie lorsque je me promène.

Buenos Aires, tant qu'il y aura des jacarandas, tu me retiendras.












3 commentaires:

aldeaselva a dit…

Et en plus, ça fait de très bonnes quenas.

Anonyme a dit…

Tiens ça me fait penser à une chanson de Maria Elena Walsh, La cancion del Jaracanda http://www.youtube.com/watch?v=MudT9KSAxlA

Fanny a dit…

merci bcp pour la video, je l'ai rajoutée à mon post, parfaite illustration ! besos